QUE DIT-ON DE LUI

 

....le piano d'accompagnement était tenu de main de maître par Louis-Marie Le STRAT pendant le gala de Danse ....(Courrier de l'Ouest 1975)

....un concert de qualité avec le prestigieux soliste Louis-Marie Le STRAT....(Ouest France 1982)

....Dans le premier mouvement très enlevé du concerto en la mineur de J.S. Bach, le jeune violoniste Didier Rivraud reçu une belle ovation de la part de ses condisciples. En la circonstance le "maestro" Louis-Marie Le STRAT mérite de partager ce bruyant plébicite, tant sa direction fut claire, précise et suffisamment dynamique.....(La Montagne 1982)

.... tout de blanc vétu, Louis-Marie Le STRAT prend des attitudes sobres et hiératiques. Les variations sur "Ah vous dirais-je maman " sont proprement alignées, agrémentées d'un certain esprit de légreté et de libre improvisation; les quatre impromptus Op. 90 de Schubert reçoivent leur dose d'apesanteur et de rêve évéillé, pur épanchement Schubertien. La seconde partie, entièrement consacrée à Chopin, témoigne d'une connaissance musicale affirmée et d'une conception lyrique.....la  polonaise en ut mineur et les deux pièces  plus développées, première ballade et 2ème scherzo, nous sont racontées avec soin et expressivité: le romantisme semble plus proche de notre sensibilité, présenté dans l'écrin sonore plus confidenteil du pleyel.( Jacques DARRAS Ouest France 1987)

....Louis-Marie Le STRAT : un soliste hors pair....(Courrier de l'Ouest 1989)

....ses interprétations de Bach, Mozart, Haendel sont perlées de pureté et de délicatesse ....(Ouest France 1989)

....La Salle d'honneur se prêtait à merveille aux sonorités particulières et faibles du piano sur lequel les doigts de virtuose de Louis-Marie Le STRAT ont joué Haendel, Bach, Mozart, Haydn, et Schubert.... (Courrier de l'Ouest 1989)

....Louis-Marie Le STRAT  a donné un concert d'une rare intensité, faisant litéralement revivre de ses doigts Mozart, Chopin....(Courrier de l'Ouest 1989)

....Maître de la technique et d'une interprétation laissant le souvenir de Mozart tout en annonçant les caractéristiques de la maturité beethoveniène, Louis-Marie Le STRAT sut captiver son auditoire jusqu'à le plonger dans une profonde réverie avec l'Adagio que réveilla le thème populaire du 3ème mouvement du concerto n°1 de Beethoven. Très ovationné, Louis-Marie Le STRAT interpréta avec brio une étude de Gabriel Pierné......(Courrier de l'Ouest 3.4.1990)

....Louis-Marie Le STRAT est apparu comme l'interprète idéal du Concerto n° 1  de Beethoven; son jeu est léger, aérien, délicat, tout en restant énergique; on le remerciera pour l'aura pleine de poésie dont il a doté ce concerto...( M.D. Nouvelles de Versailles 21 .11.1990)

.... Le chef Louis-Marie Le STRAT dans les deux airs espagnols, courtois et buccoliques, a l'art des lignes souples et nuancées....(Courrier de l'Ouest 23 mai 1991 Elise PAULE)- direction de choeur-

....Pour ceux qui, dimanche, ne voulaient pas privilégier une lecture de Mozart plustôt qu'une autre, ils se sont laissés envahir par la douce  sérénité, engendrée par l'écoute de la musique mozartienne, jouée avec intelligence, par Louis-Marie Le STRAT.....(Brigitte CHIRAT Courrier de l'ouest 25.3.93)

....Louis-Marie Le STRAT appartient à une famille de musiciens angevins. Excellent pianiste, il sait admirablement varier ses interprétations, toujours sensibles et teintées de culture et d 'humanisme.... (La Nouvelle République 9.4.93.)

 

 

 img206.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau